Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 19:04

Aujourd'hui est un grand jour mes amis.
Une page se tourne dans la vie de Soubi.








Souvenez vous, Soubi en 5ème, c'était ça...















(c'était même pas ma faute en plus)


























Mais depuis le 9.9.9 ...
(à l'envers ça fait 666...anlala c'est Satan qui m'a possédée peut êêêtre)

Soubi New Wave, c'est CA:
































(grands cris de stupéfaction et d'admiration incontrôlés dans la foule)































































































J'lui pardonnerai jamais d'être aussi con à ce p'tit nouveau.
Aaaaah...
Regretté Père Castor.
L'espagnol et moi, c'en est donc fini.

Partager cet article

Repost 0
Published by Soubi - dans Saga PSUP
commenter cet article

commentaires

Jamy 24/09/2009 16:46


Né en france (cocoriqo) en 1751, de composition sensiblement proche du papier mais se démarquant par un grammage supérieur et obtenu historiquement par contrecollage (les techniques modernes sont
plus élaborées que ça ! ), le carton s'est démocratisé au cours du XXè sciècle grâce à ses caractéristiques avantageuse ; à savoir un faible prix de fabrication, un large spectre de propriétés de
résistance mécanique, sa légèreté, la possibilité de l'imprimer directement etc... Mais un de ses avantages majeurs réside dans le fait que l'on peut lui donner des formes très diverses. Il a
d'ailleurs été utilisé par de nombreux artistes dans les années 1970, pour fabriquer du mobilier par exemple, et jusqu'à la toute fin des années 1980 pour fabriquer des rebelles.
MAIS... le carton est extrêmement sensible aux agressions extérieures : Il s'enflamme, se décompose sous la pluie, s'envole quand on lui souffle dans les plumes, s'écrase quand on lui met trop la
pression et ne résiste pas aux pics affûtés.
Et c'est de là que découle l'expression, certes pas reconnue par nos aînés de l'académie mais pas moins évocatrice, "rebelle en carton".


Soubi ou la ptite voix 24/09/2009 19:48



Ajoutons également que le carton, malgré ses (très) mineurs défauts, conserve de nombreuses propriétés fort attractives, tel une apparence simple mais extrêmement
agréable, un toucher lisse, un caractère pratique indéniable, une capacité de stockage effective et étonnante. Pour toutes ces raisons, le carton demeure fort apprécié de la société
contemporaine, et s'est imposé comme un élément incontournable (indispensable?) du paysage moderne. 


Ce sont ces vertus qui ont poussé certains avant-gardistes à expérimenter le concept du rebelle en carton. Toujours vides, simple(t)s et rigides lorsqu'on les déplie pour la première
fois, les esprits des rebelles en carton s'ouvrent très vite et de plus en plus facilement au fur et à mesure de ce qu'on leur fait subir. Distorsions, contorsions, coups, refus ou
autres manipulations: leur résistance peut parfois être troublante. Ils seront toujours dans l'expectation d'acquérir de nouveaux éléments en vue de s'assouplir et de s'adapter à
tout genre de situation.



Malgré leur extinction fort déplorée, les rebelles en carton se distinguaient par leur rapidité d'apprentissage, leur irréprochable fidélité, leur sens de l’obéissance
et leur totale absence de dignité qui permettait toute sorte d’expérimentations plus ou moins amusantes. Selon des témoignages récents, certains rebelles auraient été aperçus près des
montagnes.

Un randonneur nous confie que l’une des (très jolies) femelles était visiblement à la recherche de son créateur. Certains d’entre eux auraient même érigé un temple solaire et effectueraient des
sacrifices de pintades, et exclusivement de pintades.




Etrange peuple que ces adulateurs.



meumeuuu 13/09/2009 15:01

Han!
lol

La question est: Quand Maxime le pseudo-revolté se joindra-t-il a la ligue de Soubi contre l'opression ibérique facultative?

Cricri 12/09/2009 00:28

AHAHAHAHAHHA tu m'impressionneras toujours !
Bisous mademoiselle !

A Propos...

  • : Le blog de Soubi
  • Le blog de Soubi
  • : Hypokhâgne, khâgne, khûbe, l'ENS (ou pas d'ailleurs), le master, et maintenant l'agrèg de philo, tout y est, mais avec un peu de recul, et donc de l'humour.
  • Contact

"Bio"

La jeune rédactrice de ce blog est une naïve idéaliste de 4 ans d'âge mental qui rêve de vivre avec les peuples d'Amazonie pour s'immuniser contre les piqûres de ces p*tains de moustiques de m*rde une bonne fois pour toute. C'est également une névrosée-des-cheveux qui essaie de convaincre -en vain- ses camarades de classe de cotiser pour acheter un miroir afin qu'elle puisse enfin se recoiffer décemment -c'est à dire PAS dans le minuscule miroir du rétroprojecteur de la salle d'à côté. Son innocente personne tente, tant bien que mal, de se faire à l'idée que si elle continue à étudier la philo, elle finira au chômage, chauve avec un super grand front, et vieille fille bouffée par ses poissons Goupi. Ben ouais, parce que philosophe c'est pas un vrai métier, ça existe que dans les livres -un peu comme les farfadets. Ah oui, elle croit aussi qu'elle va vraiment pouvoir faire sa vie avec Orlando Bloom, juste une question de temps...
 A part ça, elle adore le riz cantonais.

Tape Un Truc